signature marcpernot.net

Quelque Psaumes à prier

 

Les Psaumes font partie du patrimoine commun des juifs et des chrétiens, puisqu'ils sont dans la première partie de la Bibelq ue nous appeleons l'Ancien Testament ("ancien" ne voulant évidemment pas dire "vieux truc d'occasion que l'on a remplacé par un neuf", mais comme dans "un meuble ancien et précieux que nous sommes heureux d'utiliser encore des générations après"). Les Psaumes sont effctivement des textes qui ont entre 2500 et 3000 ans d'histoire peut-être. Ce sont des méditations (sur la vie, sur Dieu) et des prières, parfois mêlant méditation et prière. La Bible compte 150 psaumes, il y a une petite difficulté à citer le n° d'un psaume car selon les éditions il y a parfois une petite différence d’une unité dans le n° du Psaume (les protestants et les juifs suivent la numérotation hébraïque, les anciennes bibles catholiques suivant la numérotation des traductions en grec puis latin).

L’intérêt de lire des Psaumes n’est pas de faire plaisir à Dieu mais le but est d’en tirer un bénéfice spirituel, que cette lecture nous convertisse, nous rende plus confiant en Dieu, plus aimant pour notre prochain, plus en forme et plus heureux nous-mêmes. Car c’est la conversion du pécheur qui donne de la joie dans le ciel (Luc 15:7), pas de nous voir réciter des psaumes comme des moulins à prière. Donc, la sincérité, l’authenticité de notre lecture du psaume est indispensable, notre implication personnelle dans le Psaume, comme s'il parlait de nous en train d'espérer en Dieu, de lui demander pardon, de lui crier nos reproches, de remercier Dieu pour son aide, pour la beauté de ce monde, de notre vie...

Et c'est ça qui est formidable, ces psaumes offrent des témoignages de vies humaines et de relations à Dieu, et après s'être un peu habitué à leur style, ils nous sont incroyablement proches, et ils ont été écrits pour ça, et c'est pour cette force d'évocation qu'ils ont été conservé et ont rendu tant de services depuis lors.

  • Par exemple, le Psaume 51 (dans la numérotation hébraïque, n° 50 dans la traduction grecque), l’entête de ce Psaume nous dit qu’il a été prié par David après un épisode de péchés épouvantables (en général pire que ce que nous ne ferons jamais, j’espère). Nous ne sommes pas dans la même situation que David, et pourtant, nous sommes tous pécheurs et la repentance est une bonne hygiène de vie, ouvrant à l'espérance et la possibilité de progresser, avec l'aide de Dieu qui s'y connaît en processus d'évolution, de genèse. La prière de David contenait sans doute des détails des circonstances de son péché et de ses remords, la prière de ce psaume a été transformée pour la rendre plus neutre afin de nous permettre de venir l’habiter avec notre propre vie, nos propres difficultés, laisser Dieu nous pardonner et nous guérir. Prier ce Psaume est alors très efficace, si l’on y met de la sincérité.
  • De même pour le Psaume 8 qui rend grâce pour l’incroyable merveille qu’est la personne humaine, même toute petite. Chaque jour de notre vie, nous pouvons avoir un bénéfice à nous rappeler que nous sommes une merveille, « presque l’égale de Dieu », c’est une promesse et une responsabilité.
  • Et les psaumes de confiance en Dieu, qui nous font un bien fou.

Certains Psaumes peuvent faire peur ou sembler horribles, parlant de méchants qui sont éliminés violemment. Quand on connaît l'amour de Dieu, il n'est bien entendu pas question d'un Dieu qui nous éliminerait si nous n'avons pas la moyenne, et l'onpeut comprendre alors ces textes comme nosu redisant ce formidable aide de Dieu poru nous débarrasser enfin de cette méchanceté qui nous habite et dont nous avons du mal à nous débarrasser, avec tout ce qui est souffrant en nous, ce qui nous fait du mal. C'est ainsi qu e le Psaume 1er, par exemple nous promet un bonheur qui vient de Dieu, libérant du mal ce qui est juste en nous, lui permettant enfin de grandir et porter les fruit s de notre propre créativité, à notre rythme, librement...

Quand on a lu plusieurs fois le Psautier, nous connaissons un peu les psaumes « qui nous parlent » le mieux (pas forcément ceux qui nous font le plus plaisir, mais ceux qui sont pour nous les plus efficaces pour nous faire avancer dans diverses circonstances), nous pourrons alors plus facilement aller chercher le juste psaume à tel moment particulier pour nous, le psaume dont nous avions besoin. Le lire, puis le méditer lentement, comme on sirote une liqueur rare, se laisser inspirer une prière personnelle, ou un silence fécond, placé devant Dieu, le laissant nous offrir ses dons.

Il y a aussi des psaumes qui ne nous parlent pas, c’est normal. Peut-être est-ce que ce sera le psaume dont vous ou moi aurons besoin le 21 avril 2017 à 11h37 ? Peut-être aussi est-ce un psaume a la parole dure, qui mérite d’être compris au 2e degré, au sens figuré, comme je le disais plus haut. Pour cela, il n’est pas inutile de faire de temps en temps une lecture savante, une exégèse des textes bibliques et en particulier des Psaumes. Et en parallèle, d'en faire une lecture priante.

Voici ce dont témoigne Martin Luther (même s'il n'est pas exemplaire en tout, il nous donne là une bonne piste) :
Voila comment je m'y prends moi-même pour prier. Que notre Seigneur Dieu vous donne à tous et à toutes de faire mieux. Quand je sens que le soucis des affaires a refroidi mon zèle pour la prière... je prends mon petit psautier, m'enferme dans ma chambre...

 

Marc Pernot

Vous trouverez dans cette page :

 

 

N'hésitez pas à proposer une prière qui vous a vous-même aidé à prier nous la poser.

Quelques pages de ce site où vous trouverez des ressources sur la prière :

Psaume 23

Cantique de David

L’Eternel est mon berger: je ne manque de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages,
Il me dirige près des eaux paisibles.
Il restaure mon âme,
Il me conduit dans les sentiers de la vie juste,
A cause de son nom.

Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort,
Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi :
Ta houlette et ton bâton me rassurent.
Tu dresses devant moi une table,
En face de mes adversaires;
Tu oins d’huile ma tête,
Et ma coupe déborde.

Oui, le bonheur et la grâce m’accompagnent
Tous les jours de ma vie,
Et je reviendrai, j’habiterai dans la maison de l’Eternel
Jusqu’à la fin de mes jours.

Remarques :
- Ce paume témoigne du fait que Dieu aide à avancer dans les bons jours, comme dans les mauvais.
- L'onction d'huile est signe de bénédiction et aussi de sacre, nous faisant nous sentir responsable d'être bénédiction à notre façon dans ce monde.
- En hébreu, il n'y a pas de futur, mais les verbes sont ici à untemps qui s'appelle l'innacompli, évoquant à la fois le présent et le futur. Ce n'est donc pas seulement, pas d'abord pour la vie future que ce psaume parle de vie et de bonheur mais dès maintenant.
- il y a un habile jeu de mot dans la deernière phrase, le verbe signifie à la fois je reviendrai (je reviens) et j'habiterai (j'habite), permettant à la fois de témoigner de notre joie présente d'être avec Dieu et de toujours nous convertir plus à lui.

Psaume 121

Cantique des montées

Je lève mes yeux vers les montagnes...
D’où me viendra le secours ?
Le secours me vient de l’Eternel,
Qui fait les cieux et la terre.
Il ne permettra point que ton pied chancelle;
Celui qui te garde ne sommeille point.
Voici, il ne sommeille ni ne dort,
Celui qui garde Israël (qui garde son peuple).
L’Eternel est celui qui te garde,
L’Eternel est ton ombre à ta main droite.
Pendant le jour le soleil ne te frappera pas,
Ni la lune pendant la nuit.
L’Eternel te garde de tout mal,
Il garde ton âme;
L’Eternel garde ton départ et ton arrivée,
Dès maintenant et pour toujours.

Remarques :
- Ce paume, par ses premières phrases, nous met en communion avec toute personne, croyante ou non, qui a de l'idéal, de la bonne volonté. Il arrive ensuite à l'expérience croyante,témoignant de Dieu comme d'une source d'évolution et de vie permanente.
- Il y a une faute de traduction courante dans bien des versions de ce psaume, j'alais dire même un mensonge de biend es tradusteurs mettant "l'Eternel qui a créé le ciel et la terre" au passé alors qu'il y a bien un participe présent ici pour le verbe créer, et il st bien question ici de Dieu comme poursuivant encore son œuvre de création dans le monde et en nous, C'est important pour comprendre l'existence du mal dan sle monde, il est encore en genèse, avec une part de chaos et de belles choses. Dieu y travaille, il est source d'évolution dans le présent, nous dit ce Psaume, et il nous invite à regarder vers le haut, à nous associer à Dieu avec intelligence, avec espérence, mais aussi dans la solidarité avec notre prochain.

Psaume 8

Au chef des chantres. Sur la guitthith.
Psaume de David.

Éternel, notre Seigneur !
Que ton nom est magnifique sur toute la terre !
Ta majesté s’élève au-dessus des cieux.
Par la bouche des enfants et des nourrissons
Tu as fondé ta gloire, pour confondre tes adversaires,
Pour imposer silence à l’ennemi et au vindicatif.

Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains,
La lune et les étoiles que tu as créées:
Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui ?
Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui ?

Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu,
Et tu le couronne de gloire et de magnificence.
Tu lui donne la domination sur les œuvres de tes mains,
Tu as tout mis sous ses pieds,
Les brebis comme les boeufs,
Et les animaux des champs,
Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
Tout ce qui parcourt les sentiers des mers.
Eternel, notre Seigneur !
Que ton nom est magnifique sur toute la terre !

Psaume 36

(versets 5 à 9)

Éternel ! ta bonté atteint jusqu’aux cieux,
Ta fidélité jusqu’aux nuages.
Ta justice est comme les montagnes de Dieu,
Tes jugements sont comme le grand abîme.
Éternel ! tu soutiens les hommes et tout ce qui vit.
Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu !
À l’ombre de tes ailes les enfants humains cherchent un refuge.
Ils se rassasient de l’abondance de ta maison,
Et tu les abreuves au torrent de tes délices.
Car auprès de toi est la source de la vie;
Par ta lumière nous voyons la lumière.

Remarques :
- Le don de la lumière est une façon de dire ce projet d'autonomi et de liberté que Dieu a pour chacun et chacune de nous. La religion n'est pas un rail, qui appelle à la soumission, mais ce qui est en projet c'est que chacun puisse voir de ses propres yeux afin d'inventer son propre chemin et qu'il soit bon , qu'il participe à faire un monde plus juste grâce à notre propre créativité.
- Ce Psaume est devenu un cantique protestant parmi les plus connus depuis le XVIe siècle :
Psaume 36 "Ô Seigneur ta fidélité remplit les cieux et ta bonté dépasse toute cîme..."


Psaume 63

Psaume de David.
Lorsqu’il était dans le désert de Juda.

Ô Dieu, tu es mon Dieu,
Je te cherche dès l'aube
Mon âme a soif de toi
Ma vie tout entière a soif de toi
terre aride, desséchée et sans eau.

Je t'ai contemplé par la prière
J'ai vu ta force et ta gloire
Ton amour vaut mieux que la vie
Tu es la louange de mes lèvres !
Toute ma vie je vais te bénir !
Lever les mains en invoquant ton nom !
Comme par un festin je suis nourri
La joie sur les lèvres je dirai ta louange !

Dans mon lit, je pense à toi
Je médite sur toi pendant les veilles de la nuit.
Car, tu es venu à mon secours !
Et je crie de joie à l'ombre de tes ailes !
Mon âme s'attache à toi
Ta main droite me soutient.

Mais tout ce qui blesse mon âme
qu’il soit réduit dans les profondeurs de la terre
qu’il soit passé au fil de la Parole
qu'il soit jeté en pâture aux chacals !

Alors le roi se réjouira de son Dieu
ce qui est en communion avec lui sera glorifié
tandis que le mensonge aura la bouche close !

Psaume 116

(versets 1-8)

J’aime l’Eternel, car il entend
Ma voix, mes supplications;
Car il a penché son oreille vers moi;
Et je l’invoquerai toute ma vie.
Les liens de la mort m’avaient environné,
Et les angoisses du séjour des morts m’avaient saisi;
J’étais en proie à la détresse et à la douleur.
Mais j’invoquai le nom de l’Eternel :
O Eternel, sauve mon âme !
L’Eternel est miséricordieux et juste,
Notre Dieu est plein de tendresse;
L’Eternel garde les petits;
J’étais malheureux, et il m’a sauvé.
Mon âme, retourne à ton repos,
Car l’Eternel t’a fait du bien.
Oui, tu as délivré mon âme de la mort,
Mes yeux des larmes,
Mes pieds de la chute.

Psaume 130

(versets 1-8)

Des profondeurs, je crie vers toi, Éternel,
... Éternel, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière !
Si tu retiens les fautes, Éternel, ... Éternel qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon,
pour que l'on puisse toujours se tourner vers toi.
J'espère en l'Éternel de toute mon âme,
je l'espère, et j'attends sa parole.
Mon âme attend l'Éternel
plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.
...Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,
ainsi son peuple attend l'Éternel.
Oui, près de l'Éternel, est l'amour, près de lui est le salut,
Il rassemble son peuple, pardonnant toutes ses fautes.
Amen

Psaume 1er

Heureux l'homme
qui ne marche pas selon le conseil des méchants,
Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs,
Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs,
Mais qui trouve son plaisir dans la parole de l'Eternel,
Et qui la médite jour et nuit !
Il est comme un arbre
planté près d'un courant d'eau,
Qui donne son fruit en son temps,
Et dont le feuillage ne jaunit pas :
Tout ce qu'il fait lui réussit.
Il n'en est pas ainsi des méchants :
Ils sont comme la paille que le vent dissipe.
C'est pourquoi les méchants
ne résistent pas au jour du jugement,
Ni les pécheurs dans l'assemblée des justes,
Car l'Eternel connaît la voie des justes,
Et la voie des pécheurs se perd.

Remarques :
- Le projet de Dieu est le bonheur de chaque personne humaine. C’est déjà une bonne nouvelle, c’est l’Evangile.
- Pourtant ce psaume peut sembler menaçant ? Au contraire, il témoigne de l’amour et du pardon de Dieu pour chacun. Un amour et un pardon actif, qui fait s’épanouir et qui purifie. En effet, ce psaume évoque un juste qui est sauvé et un pécheur qui est perdu, et il est tout à fait clair qu'il s'agit d'une typologie, chacun étant à la fois et l’un et l’autre. La preuve c'est qu'à la fin, le méchant est comparé à de la paille que le vent dissipe. Le grain ne peut pousser sans la paille, chacun est à la fois paille et grain, en partie juste et en partie pécheur. Dieu aime ce qui est bon en nous, il le connaît, le garde, l’irrigue, le laisse porter son fruit, à sa façon, en son temps propre. Dieu le libère de ce qui est paille comme un agriculteur vanne le blé, recueille le grain, Dieu donne la vie éternelle pour le juste qui est en nous. Encore un Psaume pour les bons comme pourles mauvais jours.

Psaume 85

Tu as aimé, Éternel, cette terre
Tu as fait revenir les déportés de Jacob
Tu as ôté le péché de ton peuple
Tu as couvert toute sa faute
Tu as mis fin à toutes tes colères
Tu es revenu de ta grande fureur.
Fais-nous revenir, Dieu notre salut  !
Oublie ton ressentiment contre nous
Seras-tu toujours irrité contre nous  ?
Maintiendras-tu ta colère pour toujours  ?
N'est-ce pas toi qui reviendras nous faire vivre
et qui seras la joie de ton peuple  ?
Fais-nous voir, Seigneur, ton Amour
et donne-nous ton Salut  !
J'écoute : Que dira l'Éternel Dieu  ?
Ce qu'il dit c'est la paix pour son peuple et ses fidèles
qu'ils ne reviennent jamais à leur folie  !
son salut est proche de ceux qui le cherchent
et la gloire habitera notre terre.
Amour et Fidélité se rencontrent
Justice et Paix s'embrassent
la Fidélité germera de la terre
et du ciel se penchera la Justice.
L'Éternel donnera aussi le bonheur
et notre terre donnera son fruit.
La Justice marchera devant lui
et ses pas traceront le chemin.

Psaume 42-43

Pour le chef de chœur. Instruction des fils de Coré.

Comme un cerf soupire après des cours d'eau,
Ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu  !
Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant :
Quand irai-je et paraîtrai-je devant la face de Dieu  ?
Je n’ai d’autre pain que mes larmes, jour et nuit,
moi qui chaque jour entend dire: «Où est-il ton Dieu  ?»
Je me souviens, et mon âme déborde :
En ce temps-là je franchissais les portails,
je conduisais vers la maison de mon Dieu la multitude en fête,
parmi les cris de joie et les actions de grâce.
              Pourquoi te désoler, mon âme, pourquoi gémir sur moi  ?
              Espère en Dieu  ! Je le louerai encore ;
               Le salut, c’est sa face  !

Mon Dieu, sur moi se désole mon âme :
Aussi c'est à toi que je pense, depuis le pays du Jourdain,
Depuis l'Hermon, depuis une petite montagne.
L’abîme appelant l’abîme à la voix de tes cataractes ;
Toutes tes vagues et tous tes flots ont passé sur moi.
Le jour, l'Éternel m'accordait sa grâce ;
La nuit, je chantais ses louanges,
J'adressais une prière au Dieu de ma vie.
Je dirai à Dieu, mon rocher : «Pourquoi m’as-tu oublié  ?»
«Pourquoi dois-je marcher dans la tristesse sous l'oppression de l'ennemi  ?»
Mes os se brisent quand mes persécuteurs m'outragent,
moi qui chaque jour entend dire: «Où est-il ton Dieu  ?»
              Pourquoi te désoler, mon âme, pourquoi gémir sur moi  ?
              Espère en Dieu  ! Je le louerai encore ;
               Le salut, c’est sa face  !

Rends-moi justice, ô Dieu, défends ma cause contre une nation infidèle  !
Libère-moi de l’homme qui ruse et trahit.
C’est toi mon Dieu, ma forteresse : «Pourquoi m’as-tu rejeté  ?»
«Pourquoi dois-je marcher dans la tristesse sous l'oppression de l'ennemi  ?»
Envoie ta lumière et ta vérité  ! Elles me conduiront ;
Elles me feront arriver à ta montagne sainte, à tes demeures.
J’arriverai à l'autel de Dieu,
auprès de Dieu, qui est ma joie et mon allégresse,
Et je te célébrerai sur la harpe, ô Dieu, mon Dieu  !
              Pourquoi te désoler, mon âme, pourquoi gémir sur moi  ?
              Espère en Dieu  ! Je le louerai encore ;
               Le salut, c’est sa face  !

Remarques :
- Ce paume témoigne d'une expérience qui arrive à tous, même aux plus croyants : la difficulté de prier, parfois. Le psalmiste pleure son éloignement de Jérusalem. Il est à l’Hermon qui est à la frontière extrême d’Israël. Au lieu d’être sur le mont Moriah (le mont Sion), qui est la montagne sainte, le symbole de la présence de Dieu au milieu de son peuple, au milieu de nous, comme source d'élévation par la prière. Le psalmiste n’arrive à monter que sur une “petite montagne”, confessant son éloignement spirituel, sa faiblesse et sa difficulté à prier, mais aussi son espérance en Dieu. Il prie pour arriver à prier. C'est la bonne méthode, et par éclairs, dans ce Psaume, on voit revenir un certain contact avec Dieu.
- Ce Psaume est devenu un cantique protestant parmi les plus connus depuis le XVIe siècle :
Psaume 42 "Comme un cerf altéré brâme, pourchassant le frais des eaux..."

Psaume 138

De David,

Je te célèbre de tout mon cœur, (Éternel),
Devant Dieu, Je te chante.
Je m'incline vers le palais de ta sainteté,
Et je rends grâce à ton nom
pour ton amour et ta vérité
Car tu as rendue grande ta parole,
plus que tous tes noms.
Pendant le jour, j'ai crié vers toi et tu m'as répondu,
tu m'as élevé, et dans mon âme (ma vie) c'est la force
Ils te célébreront, Éternel, tous ceux qui sont puissants sur la terre, car ils écoutent les paroles de ta bouche.
Et ils chantent des cantiques dans les sentiers de l'Éternel, Car elle est grande, la gloire de l'Éternel.
Car l'Éternel est élevé, et il voit celui qui est abaissé et celui qui est arrogant, c'est de loin qu'il le connaît.
Quand je vais au milieu de la détresse, tu me fais vivre sur la colère de mes ennemis tu étends ta main et ta droite me sauve.
L'Éternel mène tout à l'accomplissement pour moi.
Éternel, Ton amour est pour toujours. Ce que tu as fait de tes mains, tu ne l'abandonnes pas.

Psaume 46
(versets 1-6)

Dieu est pour nous un refuge et un appui,
Un secours qui ne manque jamais dans la détresse.
C’est pourquoi nous sommes sans crainte
quand la terre est bouleversée,
quand les montagnes chancellent au cœur des mers,
quand les flots de la mer mugissent, écument,
Se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes.
L’Éternel est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu,
Le sanctuaire des demeures du Très-Haut.
Dieu est au milieu d’elle : elle n’est point ébranlée;
Dieu la secourt dès l’aube du matin.

Remarques :
- Ce paume a été mis en musique par Martin Luther, et est devenu un des cantiques protestants les plus célèbres, inspirant en particulier Jean-Sébastien Bach dans l'incroyable "Ein feste burg"
. Voici la version de ce cantique bien connu
"C'est un rempart que notre Dieu"

 

Psaume 91

Celui qui demeure sous l'abri du Très Haut
Repose à l'ombre du Puissant.
Je dis à l'Éternel: Mon refuge et ma forteresse,
Mon Dieu en qui je me confie !

Car c'est lui qui te délivre du filet de l'oiseleur,
De la peste et de ses ravages.
Il te couvrira de ses plumes,
Et tu trouveras un refuge sous ses ailes;
Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse.
Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
Ni la flèche qui vole de jour,
Ni la peste qui marche dans les ténèbres,
Ni la contagion qui frappe en plein midi.
Que mille tombent à ton côté,
Et dix mille à ta droite,
Tu ne seras pas atteint;
De tes yeux seulement tu regarderas,
Et tu verras ce que produit la méchanceté.
Car tu es mon refuge, ô Éternel !

Tu fais du Très Haut ta retraite.
Aucun malheur ne t'arrivera,
Aucun fléau n'approchera de ta tente.
Car il ordonnera à ses anges
De te garder dans toutes tes voies;
Ils te porteront sur les mains,
De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.
Tu marcheras sur le lion et sur l'aspic,
Tu fouleras le lionceau et le dragon.

Puisqu'il m'aime, je le délivrerai;
Je le protégerai, puisqu'il connaît mon nom.
Il m'invoquera, et je lui répondrai;
Je serai avec lui dans la détresse,
Je le délivrerai et je le glorifierai.
Je le rassasierai de longs jours,
Et je lui ferai voir mon salut.

Remarques :
- Ce paume pose question, en effet, nous savons bien que la foi n'a jamais été la garantie qu'aucun malheur ne nous arrive, et quand vient une catastrophe naturelle, par exemple un raz de marée, le plus juste et le plus pécheur sont noyés ensemble. .Alors que dit ce Psaume ? Que le projet de Dieu est notre bonheur et notre vie. Il travaille et nousappelel à travailler pour cela, pour protéger chacun. Et ce Psaume nous dit qu'en tout cas, quoi qu'il se passe, Dieu nous gardera dans son amour pour cette vie présente et pour toujours, dans la santé comme dans la maladie, dans la joie comme dans la dépression, et même quand nos chemins se perdent... la promesse est qu'il nous fera voir le salut.
- Des traductions anciennes parlent ici "du Tout-Puissant", c'est pour le moins une faute de traduction, et la plupart des traductions modernes ont corrigé en "le Puissant" car il n'y a pas marqué "qol shaddaï", mais seulement "Shaddaï". D'ailleurs, ce mot peut signifier deux choses, peut-être le Dieu créateur qui détruit le mal dans le monde (c'est l'idée retenue par ceux qui traduisent "Le Puissant"), ce mot peut aussi (et à mon avis plus vraisemblablement) signifier le Dieu qui est comme une mère qui allaite son enfant (Shaddaï = "les deux seins"), L'idée serait ici que Dieu nous fait grandir, nous donen de la force contre le mal. Et la prière de ce Psaume est une ouverture à cette action prodigieuse de Dieu dans le monde et en nous, comme source d'amour, d'évolution et de vie éternelle.

Psaume 51

Au chef des chantres. Psaume de David.
Lorsque Nathan, le prophète, vint à lui, après que David fut allé vers Bethsabée.

Ô Dieu ! aie pitié de moi dans ton amour;
Selon ta grande miséricorde, efface mes fautes;
Lave-moi complètement de mon iniquité,
Et purifie-moi de mon péché.
Car je reconnais mes fautes,
Et mon péché est constamment devant moi.
J’ai péché contre toi seul, Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux,
En sorte que tu seras juste dans ta sentence,
Sans reproche dans ton jugement.
Voici, je suis né dans l’iniquité,
Et ma mère m’a conçu pécheur.
Mais tu veux que la vérité soit au fond du cœur:
Fais donc pénétrer la sagesse au-dedans de moi !
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur;
Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
Annonce-moi l’allégresse et la joie,
Et les os brisés se réjouiront.
Détourne ton regard de mes péchés,
Efface toutes mes iniquités.
O Dieu ! crée en moi un cœur pur,
Renouvelle en moi un esprit bien disposé.
Ne me rejette pas loin de ta face,
Ne me retire pas ton Esprit saint.
Rends-moi la joie de ton salut,
Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne !
J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent,
Et les pécheurs reviendront à toi.
O Dieu, Dieu de mon salut ! délivre-moi du sang versé,
Et ma langue célébrera ta miséricorde.
Seigneur ! ouvre mes lèvres,
Et ma bouche publiera ta louange.
Si tu avais voulu des sacrifices, je t’en aurais offert;
Mais tu ne prends point plaisir aux rites.
Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c’est un esprit ouvert:
O Dieu ! tu ne dédaignes pas un cœur ouvert et repentant.
Répands par ta grâce tes bienfaits sur Sion,
Bâtis les murs de Jérusalem !
Alors tu agréeras des sacrifices de justice,
Des rites et ds offrandes tout entières;
Alors on offrira des taureaux sur ton autel.

Remarques :
- L'entête de ce Psaume nous dit qu’il a été prié par David après un épisode de péchés épouvantables (en général pire que ce que nous ne ferons jamais, j’espère). Nous ne sommes pas dans la même situation que David, et pourtant, nous sommes tous pécheurs et la repentance est une bonne hygiène de vie, ouvrant à l'espérance et la possibilité de progresser, avec l'aide de Dieu qui s'y connaît en processus d'évolution, de genèse. La prière de David contenait sans doute des détails des circonstances de son péché et de ses remords, la prière de ce psaume a été transformée pour la rendre plus neutre afin de nous permettre de venir l’habiter avec notre propre vie, nos propres difficultés, laisser Dieu nous pardonner et nous guérir. Prier ce Psaume est alors très efficace, si l’on y met de la sincérité
.

Psaume 19

 

Au chef des chantres. Psaume de David.

Les cieux racontent la gloire de Dieu,
Et le firmament proclame l’œuvre de ses mains.
Le jour en fait le récit au jour,
La nuit en donne connaissance à la nuit.
Ce n'est pas un langage, ce ne sont pas des paroles
Dont le son ne soit point entendu.
Leur retentissement parcourt toute la terre,
Leurs accents vont aux extrémités du monde,
Où il a dressé une tente pour le soleil.
Et le soleil, semblable à un époux qui sort de sa chambre,
S'élance dans la carrière avec la joie d'un héros;
Il se lève à une extrémité des cieux,
Et achève sa course à l'autre extrémité :
Rien ne se dérobe à sa chaleur.
La loi de l'Éternel est parfaite, elle restaure l'âme;
Le témoignage de l'Éternel est véritable, il rend sage l'ignorant.
Les ordonnances de l'Éternel sont droites, elles réjouissent le cœur;
Les commandements de l'Éternel sont purs, ils éclairent les yeux.
La crainte de l'Éternel est pure, elle subsiste à toujours;
Les jugements de l'Éternel sont vrais, ils sont tous justes.
Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin;
Ils sont plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
Ton serviteur aussi en reçoit instruction;
Pour qui les observe la récompense est grande.
Qui connaît ses égarements ?
Pardonne-moi ceux que j'ignore.
Préserve aussi ton serviteur des orgueilleux;
Qu'ils ne dominent point sur moi !
Alors je serai intègre, innocent de grands péchés.
Reçois favorablement les paroles de ma bouche
Et les sentiments de mon cœur,
O Éternel, mon rocher et mon libérateur !

Remarques :
- Tout, dans la nature, n'est pas bon, il y a encore du travail de genèse à faire pour que le chaos recule, et comme le dit le prophète Esaïe, que même le lion, le loup et la vipère apprennent un peu à ceser d'être source de mort (et aussi le lion, le loup et la vipère en nous). Dieu y travaille et nous invite à nous associer à ce processus d'évoolution et de vie. Mais déjà la nature est un miracle d'une incroyable beauté, et ce paume nous invite à voir dans la nature un chant de louange au créateur, et d'entrer dan scette louange.
- Nous voyons dan ce Psaume une autre chose importante, la Parole de Dieu, nous dit-il, ce ne sont pas des sons, du langage, mais quelque chose qui se reçoit, comme l'argile reçoit l'action des mains du potier. Ici, le soleil a été mis en mouvement par le créateur et accomplit fidèlement et complètement ce pour quoi il a été créé. Ce Psaume nous invite à nous laisser créer comme meilleur par le Créateur. La Parole de Dieu est aussi quelque chose qui se transmet à ses proches, nous invitant à être une bénédiction pour notre prochain, dans un service créateur. Et qu'un chaîne d'amour bienfaisant se crée, comme le jour au jour, la nuit à la nuit, jusqu'aux extrémités du monde.

Psaume 137

Sur les bords des fleuves de Babylone,
nous étions assis et nous pleurions,
en nous souvenant de Sion.
Aux saules de la contrée
nous avions suspendu nos harpes.
Là, nos vainqueurs nous demandaient des chants,
et nos oppresseurs de la joie :
Chantez-nous quelques-uns des cantiques de Sion !
Comment chanterions-nous les cantiques de l’Éternel
sur une terre étrangère ?
Si je t’oublie, Ô Jérusalem,
que ma droite m'oublie !
Que ma langue s’attache à mon palais,
si je ne me souviens de toi,
si je ne fais de Jérusalem
le principal sujet de ma joie !
Éternel, souviens-toi des enfants d’Édom,
qui, dans la journée de Jérusalem,
disaient : Rasez, rasez
jusqu’à ses fondements !
Fille de Babel, la dévastée,
heureux qui te rend la pareille,
le mal que tu nous as fait !
Heureux qui saisit tes enfants,
et les écrase sur le roc !

Remarques :
- Ce paume se termine sur les paroles les plus violentes que l'on puisse imaginer. C'est un sentiment de révolte et de vengeance qui peut naturellement venir à quelqu'un qui a subi un acte monstrueux, et c'est utile que ce Psaume prenne en compte ainsi la vie humaine, qui est ainsi comme parfois en exil loin du bonheur et de la vie.
- Mais cette phrase peut aussi être lue autrement, et c'est de cela que finalement Dieu peut nosu rendre capable, grâce à sa puissance de salut, de guérison. L'ennemi, c'est tout ce qui nous exile hors de nous-même et de l'amour, de l'évolution positive, du bonheur, de l'enthousiasme de vivre... L'ennemi peut être notre colère et notre détresse, notre manque d'élévation et de foi, des blessures anciennes et des remords. Dieu peut nous ramener de cet exil, et parfois c'est un vrai miracle. Mais parfois, le mal ancien continue à être actif dans le monde même s'il ne nous enferme plus. C'est le cas du mal que nous avons fait, par exemple, et du mal que l'on nous a fait, ou que nous nous sommes fait. Cette prière qui peut sembler horrible est alors juste : Éternel, éclatte la tête des enfants de mes ennemis sur le rocher", dan sla Bible, "le rocher", c'est Dieu lui-même et la stabilité de son amour vivifiant, c'est contre ce roc que l'on peut briser les germes du mal qui nous ronge et qui ronge le monde. L'avantage de ce langage imagé est quil peut s'adapter à chacune de nos situations. Que Dieu nous sauve de chacun de nos esclavages et de nos aliénations. Que que Dieu vienne aussi briser les chaînes de la fatalité où le mal engendre un autre mal, la vengeance une autre vengeance, l'accident un autre accident...

- Ce Psaume a aidé à vivre bien des affligés à travers les générations, il a été repris par les protestants persécutés par les rois de France, il a été repris par les esclaves dans les champs de coton et leurs Missisipi blues, il a été repris par Boney M et Bob Marley :

Psaume 103

De David.

Mon âme, bénis l’Éternel !
      Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom !
Mon âme, bénis l’Éternel,
      Et n’oublie aucun de ses bienfaits !
      C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités,
      C’est lui qui guérit toutes tes maladies;
      C’est lui qui délivre ta vie de la fosse,
      C’est lui qui te couronne de bonté et de miséricorde;
      C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse,
      C’est lui qui fait rajeunir comme l’aigle.

L’Éternel fait justice, Il fait droit à tous les opprimés.
      Il a manifesté ses chemins à Moïse,
      Ses œuvres aux enfants d’Israël.
L’Éternel est miséricordieux et compatissant,
      Lent à la colère et riche en bonté;
      Il ne conteste pas sans cesse,
      Il ne garde pas sa colère à toujours;
      Il ne nous traite pas selon nos péchés,
      Il ne nous punit pas selon nos iniquités.
Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre,
      Autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent;
Autant l’orient est éloigné de l’occident,
      Autant il éloigne de nous nos transgressions.
Comme un père a compassion de ses enfants,
      L’Éternel a compassion de ceux qui le craignent.
      Car il sait de quoi nous sommes formés,
      Il se souvient que nous sommes poussière.
L’homme ! ses jours sont comme l’herbe,
      Il fleurit comme la fleur des champs.
      Lorsqu’un vent passe sur elle, elle n’est plus,
      Et le lieu qu’elle occupait ne la reconnaît plus.
Mais la bonté de l’Éternel dure à jamais pour ceux qui le craignent,
      Et sa miséricorde pour les enfants de leurs enfants,
      Pour ceux qui gardent son alliance,
      Et se souviennent de ses commandements afin de les accomplir.

L’Éternel a établi son trône dans les cieux,
      Et son règne domine sur toutes choses.
Bénissez l’Éternel, vous ses messagers,
      Qui êtes puissants en force, et qui exécutez ses ordres,
      En obéissant à la voix de sa parole !
Bénissez l’Éternel, vous toutes ses armées,
      Qui êtes ses serviteurs, et qui faites sa volonté !
Bénissez l’Éternel, vous toutes ses oeuvres,
      Dans tous les lieux de sa domination !
Mon âme, bénis l’Éternel !

Remarques :
- L'âme, dans la Bible, ce n'est pas seulement la partie spirituelel de la personne humaine, c'est plutôt l'élan de vie, dans toutes ses dimensions, comme nous le voyons ici. L'humanité tout entière est appelée à bénir l'Eternel, c'est à dire à entrer dans une juste articulation entre sa vie et la nôtre. Mais c'est aussi de chacun de nous, à travers les multiples bonnes dimensions de notre être que parle ce Psaume quand il appelle à la louange ces messagers, ces soldats, ces serviteurs (ou ses enfants), et ces créatures. Et que non seulement par la foi mais aussi par nos actes, notre créativité, notre corps, notre intelligence, nos talents artistiques... nous puissions être bénédiction poru Dieu et pour ceux qui nous sont confiés.
- Il semble y avoir ici un appel à "craindre Dieu" , L'Evangile nosu apprend au contraire que l'amour parfait de Dieu élimine toute trace de crainte de lui. Mais ce verbe "craindre", évoque alors plus la juste perception de ce qu'est Dieu, il nous aime et nous pouvons l'aimer mais il n'est pas du mêem ordre que nous, il est, infiniment au-dessus, dans une autre dimension que nous puisqu'il est source de tout ce qui existe de bon, Il est la source ultime et transcendante de la vie, du mouvement et de l'être (comme le dit l'apôtre Paul). Il est bon de ne pas croire posséder Dieu dans nos rites, nos formules théologiques, ni même dans notre expérience de sa force en nous. Le "craindre", c'est toujours le chercher et l'espérer sans jamlais croire le posséder.
- "Sa bonté est grande pour ceux qui le craignent", ne veut pas dire que seuls les bons croyants sont aimés de Dieu, bien des Psaumes et encore mieux Jésus Christ montrent l'amour que Dieu a pour chacun, même pécheur, même athée, même pour le soldat qui le crucifie. Mais cette parole du Psaume est un témoignage : c'est dans la mesure où je me place devant Dieu en vérité qu'il peut le mieux me sauver, m'aider à surnager et à grandir, m'aider à guérir et à créer, m'aider à vivre et à vivre épanoui.

fin