Chercher sa foi

Le culte d'obsèques

 

Les protestants ne prient pas pour les morts, pensant qu'ils sont auprès de Dieu, dans la paix du Christ et que ce n'est pas nous qui allons changer leur condition. Ils considèrent que le corps qui était poussière et qui est retourné à la poussière n'a plus d'importance, la cérémonie qui est faite à l'occasion d'un décès est donc pour ceux qui restent ici-bas, afin de les aider dans ce deuil, de demander l'aide de Dieu afin que la relation qu'ils avaient avec la personne qui est morte puisse ressusciter, et encore nous apporter la vie.

Cette cérémonie a ainsi trois objectifs:

  • Être ensemble, réunir ceux qui ont aimé le disparu pour témoigner du fait que l'on n'est pas seul dans le deuil, mais que la communion humaine et fraternelle est essentielle.
  • Commencer à faire mémoire avec bienveillance et affection de la bénédiction qu'a été pour nous la personne disparue. Et rendre grâce à Dieu pour un existence qui nous a été donnée et au bénéfice de la quelle on a été. Ce point est d'ailleurs essentiel puisque souvent les protestants désignent parfois par "service d'action de grâce" le service funèbre.
  • Et enfin, entendre l'Évangile du Christ, Bonne Nouvelle de la vie plus forte que la mort par l'amour de Dieu manifesté en Christ, et partager l'espérance commune de notre foi dans le deuil pour dire que l'homme n'est pas condamné à mort, mais qu'il est promis à la vie.

Le Déroulement d'obsèques

La cérémonie elle-même dure entre une demi-heure et une heure, selon le désir de la famille. Elle peut se faire avec ou sans le corps, dans l'église, à domicile ou au cimetière.

Il arrive souvent que l'inhumation ou la crémation du corps ait eu lieu dans un premier temps, dans l'intimité très proche, puis que soit organisé, quelques instants ou quelques jours après une cérémonie d'action de grâces pour la vie de la personne pleurée.

Si la personne disparue avait choisi des textes bibliques comme témoignage de sa foi, ou si l'on sait qu'elle avait certains passages bibliques préférés, ils seront retenus comme élément central de cette cérémonie, et marqués sur le faire-part. Sinon, des textes peuvent être choisis par la famille en lien avec le pasteur.

Un intervenant autre que le pasteur peut éventuellement prendre la parole pour évoquer la personne disparue, et la musique sera choisie avec la famille.

Le service funèbre peut se dérouler de la façon suivante :

  • Orgue ou musique
  • Accueil et louange
  • (Cantique, si la famille est très pratiquante et qu'un organiste a été demandé)
  • Annonce de l'Évangile de la vie
  • (Confession de foi)
  • (Témoignages d'une ou deux personnes de la famille, de préférence sans s'adresser à la personne disparue, mais parlant d'elle aux personnes présentes)
  • Lectures dans la Bible
  • (Orgue, musique ou cantique)
  • Prédication
  • Orgue, musique ou cantique
  • Prière et "Notre Père"
  • Annonces
  • (Offrande pour l'église ou pour l'entraide de la paroisse)
  • (Cantique)
  • Bénédiction de l'assemblée
  • Orgue ou musique

Si l'on pense qu'il y aura peu de personnes présentes capable de chanter un cantique, il est préférable de ne pas mettre du tout de cantique et de les remplacer par de la musique (orgue, disque, ou musicien contacté par la famille).

En pratique

Comment organiser des obsèques ?

Les cultes à l'occasion d'obsèques sont toujours une annonce de l'Évangile aux vivants. Ils peuvent se dérouler de deux façons différentes :

  • soit un culte dans les jours qui suivent le décès avec un transport du corps du défunt dans le temple. Cela implique la présence des pompes funèbres et le respect des jours et des heures de fonctionnement de ces entreprises. Surtout, contactez un pasteur avant de fixer une date avec les pompes funèbres. Vous risqueriez sans cela que le temple soit déjà occupé.
  • soit un culte commémoratif d'action de grâces, sans la présence du corps du défunt. Cela signifie que l'enterrement ou l'incinération ont déjà eu lieu dans le cadre de l'intimité familiale, mais que la famille souhaite un culte d'annonce de l'Évangile, destiné à un cercle plus large que les proches et où la mémoire du défunt sera évoquée. Dans ce cas, les pompes funèbres n'ont aucun rôle à jouer et il y a un plus grand choix de dates possibles dans les semaines qui suivent le décès. Mais là aussi, il est impératif de contacter un pasteur avant de fixer une date.

Ces deux formes de culte sont également pratiquées à l'Oratoire : le choix de l'une ou l'autre relève uniquement de la famille ou des volontés du défunt. La forme et le contenu du culte sont exactement les mêmes, quelle que soit la solution retenue.

La préparation

Pour préciser la façon avec laquelle l'espérance de l'Évangile va être annoncée, pour personnaliser la cérémonie, il est bon que ceux qui sont les plus proches du disparu prennent un rendez vous avec le pasteur pour parler de celui qu'ils ont perdu, de sa foi et de la leur. Contactez, le plus tôt possible.

Voir :

 

pasteur Marc Pernot

Peut-être trouverez-vous réponse à votre question dans les pages de questions et réponses sur ce site, sinon, n'hésitez pas à nous la poser.