Aujourd’hui : Un boulevard devant l’Evangile

Illustration - Image: 'Land Rover'  http://www.flickr.com/photos/51813223@N00/2077774680 Found on flickrcc.netIl me semble que nous avons aujourd’hui toutes les raisons d’être optimistes sur l’avenir de la foi chrétienne. Ce n’est pas que nous en ayons jamais douté, mais pendant un certain temps nous avons été tristes et déçus de voir les églises se vider et l’immense majorité de nos compatriotes ne laisser guère de place à Dieu dans leur façon de vivre et d’espérer. Aujourd’hui, il me semble au contraire que tous les signaux sont au vert et qu’un véritable boulevard est ouvert devant l’Évangile du Christ.

En effet, quel autre grand souffle inspire aujourd’hui des hommes et des femmes ? Les idéaux politiques continuent à exister, fort heureusement, mais ils inspirent plus une gestion pragmatique qu’un véritable enthousiasme. L’envie de vivre un petit peu agréablement existe aussi, mais cela ne fait plus rêver comme donnant sens à une vie comme cela a pu être le cas dans les générations précédentes.

L’Évangile du Christ, lui, demeure extraordinairement inspirant et libérant. C’est le cas depuis que Jésus a commencé à ouvrir la bouche pour dire les Béatitudes, cela de date donc pas d’hier mais ce qui est neuf c’est qu’il n’a presque plus de concurrence comme souffle digne d’inspirer une vie.

C’est pourquoi de plus en plus de personnes d’une trentaine d’années se tournent vers la foi chrétienne alors que leurs parents et même grands parents avaient vécu en athées. À cet âge il est assez naturel de se demander comment on va tracer son chemin d’adulte, quel sens lui donner, qu’est-ce que l’on aimerait que d’éventuels enfants deviennent. C’es jeunes adultes s’enrichissent des études, de voyages, de culture, dans des coups de mains donnés dans une association, dans la lecture de magazines ou de livres de philosophie, des émissions ou des ressources sur Internet. Tout cela leur ouvre l’esprit et leur offrent de multiples pistes. La spiritualité et les questions théologiques ne sont pas absentes dans ce grand marché, mais s’en distingue pourtant en faisant écho en eux à quelque chose de très profond : à la fois un souffle de vie, un idéal magnifique et vrai, une pensée intelligente et nourrie par des siècles de débats, une foi inspirant tant de belles œuvres, de belles personnes, de beaux gestes, tant d’enthousiasme hier et encore aujourd’hui.

Il reste pour cette personne qui commence à sentir la valeur de la foi chrétienne l’obstacle que pourrait être l’église. C’est vrai que nous ne sommes pas à la hauteur du Christ, évidemment. Mais l’église ne s’est à mon avis jamais mieux portée qu’aujourd’hui. En effet, les personnes qui s’y engagent le font avec une plus grande sincérité que jamais puisqu’aucune pression sociale ne les oblige aujourd’hui à venir à la messe. Les chrétiens vivent leur foi de façon plus humble et ouverte car ils vivent avec des personnes plus diverses qu’autrefois. Cela fait qu’une personne intéressée par ce magnifique souffle de la foi et venant explorer l’église a toutes les chances d’avoir une excellente surprise. Quelle joie de les accueillir.

Print Friendly, PDF & Email

Un commentaire à “Aujourd’hui : Un boulevard devant l’Evangile”

  1. Merci pour cet article qui reflète tout à fait ma propre réalité.
    Même si j’ai dépassé la trentaine, j’ai des jeunes enfants,baptisés catholiques, à qui je souhaitais ouvrir les portes de la spiritualité et de la foi chrétienne.
    Après avoir passé avec eux une séance de cathé, j’ai été viscéralement repoussée par tout ce qui y serait transmis, au nom de la tradition et pas réellement de la foi, presque effrayée du manque de cohérence entre notre façon d’élever (au sens noble du terme) nos enfants à être en permanence curieux, en recherche, ouverts, soucieux d’Amour et attentifs à la lumière de l’autres…et ce qu’ici on nous promettait de transmettre. Bref, chaque paroisse est différente, nous ne pouvions pas confier la foi de nos enfants à celle-ci. Aussi,par foi et par respect pour l’engagement que j’estime, en tant que parent, avoir envers eux, j’ai persévéré, j’ai cherché une autre « moyen », un autre chemin, quitte à surprendre et décevoir nos familles… Et j’ai poussé la porte du temple de ma ville….comme vous le soulignez, avec une grande sincérité et une immense confiance.
    Aujourd’hui, mes enfants participent avec la plus grande joie et un grand enthousiasme au groupe d’Ecole bibliques, il crient dans la cour de récré que Dieu est beau, nous récitons des psaumes et lisons la Bible…Je me rends au temple avec envie et plaisir toujours avec le sourire, tirant le bénéfice de cette pause offerte aux côtés du Seigneur et d’une communauté vivante et vibrante.
    J’ai plaisir à dire que j’ai une foi naïve et enfantine car je crois et je vois la Lumière…partout… même si ce choix de rejoindre la communauté protestante est incomprise et vécue dans la déception et la douleur par certains de nos parents.

    Alors merci Seigneur, merci à tous et chacun pour cet accueil qui m’a été réservé et qui a rallumé une flamme en moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *