Chercher sa foi

Liste des articles

La recherche spirituelle

 

Comme pasteur de paroisse, j’ai la chance de rencontrer chaque semaine des personnes qui se sentent libres d’exprimer sincèrement pourquoi elles s’intéressent à Dieu. Il y a bien des motivations possibles, cette diversité est une richesse.

Schématiquement, voici quelques orientations possibles :

  1. Certaines personnes s’intéressent à Dieu car elles sentent ce qu’elles identifient comme sa présence, comme une personne qui les accompagne, les réconforte, les guide. Cette expérience est faite par des personnes de milieu croyant, mais aussi par des personnes qui ont reçu une éducation purement athée. Ces personnes connaissent souvent le sentiment de cette présence depuis leur enfance, et elles viennent vers l’église à l’âge adulte, afin de mieux connaître ce Dieu dont elles sentent la présence, elles cherchent à réfléchir et à mettre des mots sur leur expérience, à la mettre en relation avec ce que les autres en disent et en ont dit dans les générations passées.
  2. Certaines personnes cherchent Dieu par intérêt philosophique. Chercher à élaborer une conception de Dieu est une façon de définir notre idéal, ce vers quoi nous aimerions aller pour devenir meilleurs. Par exemple dire que Dieu est créateur implique qu’il est mieux pour un homme de créer de belles choses que de ne rien faire et que le pire serait d’être source de chaos. Dire que Dieu est amour et miséricorde pose ces qualités morales comme fondamentales. Alors qu’une conception de Dieu en juge impitoyable de nos actions invite à bâtir une société basée sur le seul mérite, sur le seul échange commercial, et sur l’impitoyable sanction.
  3. Certaines personnes en viennent à s’intéresser à Dieu comme source de la dynamique d’évolution que connaît l’univers et dont la science nous parle. Notre univers matériel et les merveilles qu’il renferme sont alors vus comme des signes de l’action de cette force. Les catastrophes naturelles et nos propres insuffisances invitent, quant à elles, à nous ouvrir à ce souffle créateur pour que l’évolution se poursuive, en nous, et peut-être en partie grâce à nous.
  4. Certaines personnes s’intéressent à Dieu par curiosité ou par fidélité :
  • Par exemple, un étudiant peut être amené à se poser des questions sur la Bible, la théologie, ou le protestantisme.
  • Et par exemple, une personne commence à aller au culte par fidélité à sa grand-mère qu’il adore et qui est très attachée à sa foi.

Ces quatre motivations à une recherche spirituelle ne sont pas incompatibles. Des personnes de cheminements différents peuvent dialoguer avec intérêt et bonheur à l’issue d’un culte ou dans une étude biblique car ces routes convergent. Une même personne peut cumuler plusieurs de ces conceptions, ou entrer dans une recherche de Dieu par une de ces portes et évoluer ensuite. Que ce soit dans l’église ou dans une même personne, ces différents cheminements s’enrichissent mutuellement et se relativisent mutuellement dans une dynamique souvent intéressante.

Cette diversité même nous ouvre à une certaine humilité. Dieu existe d’une façon tout à fait unique en son genre. C’est un fait qu’il est toujours bénéfique pour l’homme de Le chercher. Il est bon de Le trouver un peu, mais c’est dangereux pour nous et nous devenons dangereux pour les autres quand nous pensons L’avoir trouvé au point de cesser de le chercher.

Nous Le cherchons par la théologie et la prière. Nous Le chercherons par la philosophie et l’éthique. Nous Le chercherons en observant le monde. Nous Le chercherons par le cœur, en compagnie de personnes que nous aimons, en compagnie de témoins qui nous ont touchés.

 

pasteur Marc Pernot